Bienvenue sur France Médias
Découvrez le site, ses contenus et son équipe dans Informations (à droite du menu)

L'amour est dans le pré
M6


Diffusion de juin à août
Les lundi soirs
Aux alentours de 21h

Présentation :
Karine Lemarchand



Évaluation L'amour est dans le pré

“ L'Amour au grand air ”

L'amour est dans le pré est une émission de télé-réalité lancée en juillet 2006 par M6. L’audience est rapidement au rendez-vous et le succès ne se dément pas depuis 10 ans ; en moyenne, ce sont plus de 4,5 millions de téléspectateurs qui suivent l’émission lors de ses périodes de diffusion.

Adaptée d’une émission britannique intitulée « Farmer wants a wife », l’émission a pour but de permettre à des agriculteurs (et agricultrices) de trouver l’amour…

3/5

Animation / Conduite

Orientation du programme l Qualité de la langue l Distribution de la parole l Neutralité l Tonalité et esprit véhiculé

Les portraits de début de saison

L’animatrice va à la rencontre des candidat(e)s, sur leur lieu de vie, afin d’en savoir un peu plus sur leur histoire, leur personnalité et les motivations qui les animent. Elle pose des questions, claires et sans détour ; approfondie certaines réponses et peut parfois suggérer son avis, émettre un jugement de valeur. 

Néanmoins, le plus souvent, Karine Lemarchand se montre respectueuse et empathique avec les candidats-agriculteurs. Elle a le rire facile même si celui-ci exprime parfois la nervosité plutôt que l’authenticité (les émissions de Yann Barthès ne se lassent pas d’en faire des montages…).

Une maman pour les candidats?

L’animatrice se pose volontiers en maman des agriculteurs-candidats. Cette propension à vouloir endosser cette position engendre une certaine confusion des rôles. On ne sait pas toujours si le candidat doit plaire à Karine Lemarchand ou aux futures candidates. L’animatrice a également tendance à émettre des jugements qui pourraient être ceux d’une mère à l’endroit de son enfant.

Elle leur explique ce qui est susceptible de convenir ou de ne pas convenir aux futures prétendantes. En outre, elle n’hésite pas à maintenir le candidat dans une position infantile en multipliant les tacles et remontrances comme une mère pourrait le faire à l’endroit de sa progéniture. Il n’est pas certain que ce positionnement renvoie une image adulte et valorisante des candidat(e)s…

3/7

Contenus / Apports

Descriptif et traitement des sujets l Cohérence globale l Apports en termes de connaissance(s), de réflexion, de citoyenneté

Après être allés à la rencontre des célibataires-agriculteurs, une nouvelle séquence de l’émission s’ouvre. Ceux-ci ont reçu des courriers de téléspectatrices (ou téléspectateurs s’il s’agit d'agricultrices) et opèrent leur sélection devant les caméras de M6. Emu(e)s par la prose et ou par les photos-jointes aux courriers, nos agriculteurs en choisissent deux qui leur paraissent particulièrement attractives. Ils ont alors une semaine (5 jours) pour faire connaissance en partageant la vie quotidienne de l’agriculteur désiré…

Trios d’enfer

On partage donc ces histoires croisées, au rythme de l’exploitation agricole, dans des trios (2 prétendant(e)s et un(e) célibataire) parfois décoiffant. En effet, faire cohabiter 2 personnes dont le but est de mieux connaitre ou de séduire l’agriculteur-célibataire revient à filmer une compétition dont il ne restera (au mieux) qu’une personne.

Rivalités mises en scène

Il s’agit donc bien d’une concurrence ouverte, d’une rivalité inévitable à laquelle les téléspectateurs assistent. L’agriculteur-célibataire y dispose d’une place centrale tandis que les 2 prétendantes peuvent parfois passer pour des groupies dont la double-présence sert de faire-valoir au coq de la basse-cour…

Il s’agit donc bien d’une concurrence ouverte, d’une rivalité inévitable

Plongée dans l’intimité

Chaque séquence de la vie à 3 est filmée, commentée (par la voix off) puis disséquée par les candidat(e)s eux-mêmes
On plonge alors, avec un certain voyeurisme, dans l’univers des agriculteurs. Rien n’échappe aux caméras, du lever au coucher en passant par la vie à la ferme, le téléspectateur se retrouve au plus près des 3 individus : tâches du quotidien, balades en quad ou soirées cocooning... 

Mais la rencontre avec l’intime ne se limite pas là. Chaque séquence de la vie à 3 est filmée, commentée (par la voix off) puis disséquée par les candidat(e)s eux-mêmes. Chacun(e) est invité(e) à faire part de ses ressentis, de ses impressions mais aussi de ses jugements.

Univers taiseux

Paradoxalement, l’univers de l’agriculture est connu comme relativement discret voire taiseux. Certains candidat(e)s semblent d’ailleurs en difficulté lorsqu’il s’agit de décrire ou d’évoquer leurs émotions, leurs ressentis. 

Selon plusieurs sources, une partie des discours seraient influencés par la production de l’émission ; cela afin de pouvoir disposer d’un matériau « affectif » suffisant  afin de susciter l’émotion des téléspectateurs.

2/3

Réalisation / Montage

Qualité de la réalisation, du montage l Rythme impulsé l Pertinence des reportages et extraits l Habillage visuel et sonore

La réalisation de l’émission est de bonne facture. On ne peut néanmoins s’interroger sur certains choix de la production…

Tout est montré sans retenue

Témoignages intimes, pleurs devant la caméra, expression de la colère ou du ressentiment… Tout est montré au téléspectateur et on se dit que la notion de retenue (ou de filtre) doit être assez étrangère aux producteurs de l’émission. 

Cerise sur le gâteau (de noce), les moments de règlements de compte où le téléspectateur assiste, aux côtés des protagonistes, à une série de reproches - parfois très violents - dévoilant des aspects peu reluisants de leur intimité.

Des musiques ultra-romantiques

M6 disposer sans doute de la plus large discothèque romantico-sentimentale de France. En effet, les solos de piano ou de guitare ponctuent de nombreuses séquences censées être émouvantes. 

A la longue, on se dit que les ficelles (ou les cordes) paraissent un peu grosses mais il faut croire que cela continue à plaire aux téléspectateurs puisque la formule n'a guère évolué depuis son lancement...

Une voix off moniprésente

La voix off nous explique tout, y compris ce que l’on doit penser ou comprendre. Cette spécificité M6 (coacher sans cesse les téléspectateurs) prend parfois des accents humoristiques.

De fait, on constate aisément, au détour d’une remarque, les avis et points de vue de la script (féminine) qui projette ses frustrations et représentations en les transformant en vérités universelles…

En fin d’épisode, une synthèse à la « Deseperate housewife » propose un récit – assez bien ficelé - des différentes situations de nos célibataires…

La voix off nous explique tout, y compris ce que l’on doit penser ou comprendre

2/5

Impression générale

Atmosphère l Ambiance l Fluidité l Objectivité du programme l Eveil, élévation l Respect du téléspectateur

La vie à la campagne valorisée

L’émission s’évertue à véhiculer des images positives de la vie rurale. Elle y parvient plutôt et nous épargne certains jugements de valeur typiques des journalistes parisiens. On y découvre différentes facettes du monde agricole d’aujourd’hui, différentes générations et problématiques. En cela, le programme a des vertus informatives et sociologiques.

Clichés sur le couple

Là où les clichés persistent, c’est dans les représentations du couple qui transparaissent dans l’émission. L’amour y est décrit comme une quête, un graal ; une sorte d’absolu à atteindre quel qu’en soit le coût.

Certes, cet Amour représente le fond de commerce de l’émission ; néanmoins, on aurait pu attendre un minimum de distance critique, de la part de la production, à l’endroit de cette recherche d’idéal le plus souvent fantasmée…

Mises en scène du sentiment amoureux

On peut légitimement interroger l’authenticité des sentiments lorsque ceux-ci sont proclamés devant plusieurs millions de téléspectateurs. Telle est l’une des limites de ce type de programme… La mise en scène de l’Amour même lorsque celui-ci semble aussi factice que le jeu de ces apprentis-comédiens. 

L’amour par procuration, c’est tout l’enjeu de cette série aux multiples épisodes. Comment vont évoluer les relations entre tel agriculteur et telle prétendante ? leur lien va-t’il se transformer en idylle amoureuse ? Autant de questions projectives qui font le bonheur des éditeurs de romans photos (et des producteurs de L’amour est dans le pré).

Déballages sans limite

Difficile de ne pas éprouver u  sentiment de malaise face à un tel déballage de sentiments. Il semble d’ailleurs surprenant que le montage garde certains scènes qui, de toute évidence, dévoilent des dimensions intimes avilissantes voire humiliantes. C’est à ces moments-là où la télé-réalité peut parfois basculer dans un voyeurisme assez peu sain…

Par Denis Morineau
Médias et numérique

Evaluation finale

Les Plus

Une assez bonne image de la campagne
Karine Lemarchand plutôt bienveillante
Une réalisation satisfaisante

 

Les Moins

La présentatrice maman
Les clichés sur l’amour
Les musiques romantiques
Le déballage de l’intime

La note finale
10/20
Note finale de la rédaction
Les internautes
10/20
Moyenne des 5 note(s) d'internautes
Votre note
/ 20