Bienvenue sur France Médias
Découvrez le site, ses contenus et son équipe dans Informations (à droite du menu)

Revue Le 1
Le 1


Hebdomadaire

Un sujet, des regards

Tirage : 250.000 ex



Évaluation Revue Le 1

“ Le concept 3 en 1 qui nourrit les neurones ”

Après 25 ans au Monde (en tant que journaliste, reporter dans de nombreux pays puis directeur du journal), Eric Fottorino co-fonde l'hebdomadaire Le 1 avec Laurent Greilsamer, Natalie Thiriez et Henry Hermand. Le 1 ne traite qu'un seul grand thème d'actualité à travers les regards croisés de scientifiques, d'écrivains, d'artistes ou encore d'experts de nombreux domaines...

5/5

Construction et esthétique

Format l Qualité de la maquette l Structuration l Typographies

Multiplier les angles de vue à partir d'un seul journal, tel est l'un des objectifs poursuivi par l'équipe du 1...

Un format à triple entrée

Le premier format du 1 est celui d'un A4 classique (21 x 29,7cm) lorsque celui-ci est entièrement plié. Il invite, selon Eric Fottorino, à  "une approche sensible, émotionnelle, littéraire du sujet". De fait, il est fréquent d'y lire des citations d'auteurs, des points de vue artistiques, des opinions d'intellectuels et même "La voix du poëte" (une page dédiée à un poëme, contemporain ou non). 
Le second format, lorsque le journal est en partie déplié (et qu'on accère aux pages intérieures), laisse accéder aux territoires, de la conaissance, de l'expertise et de l'analyse. On y trouve des articles de spécialistes, des interviews (menés par Eric Fottorino et et Laurent Greilsamer) et une bibliographie associée au sujet (livres et parutions). 
Enfin, le troisième format corespond au journal entièrement déplié propose deux grands espaces : le premier propose le regard croisé de plusieurs personalités sur le thème principal ; le second est le plus souvent une carte thématique qui éclaire le lecteur de manière visuelle. Pour son rédacteur en chef, il s'agit d'une "invitation au voyage, à un ailleurs où l’imagination et le rationnel se réunissent". 

De la quadri et des illustrations

Les pages du 1 jouissent d'une quadrichromie (impression en couleurs) d'assez bonne qualité. Le papier est recyclé mais de qualité satisfaisante ; le grammage est classique pour un journal quotidien (environ 42 grammes) ; le toucher peut sembler un peu moins lisse que sur des papiers non recyclés mais le contact et la texture s'avèrent finalement plutôt agréables.
Côté illustrations, une belle diversité de médiums sont utilisés : des dessins originaux, des reprises de dessins, de l'iconographie (dans la partie "Repères) ou encore des formes de cartes de type Infographie. Ces différentes formes d'illustrations ne sont pas sans rappeler des parutions telles que XXI et cette tendance à mélanger les expressions au sein d'un même support.
Notons que les carrés d'impression, généralement supprimés en imprimerie, restent visibles sur le bas du journal...

9/10

Contenus / Apports

Traitement des sujets l Réflexion et analyse l Cohérence globale l Apports en termes de connaissance(s), de réflexion, de citoyenneté

Edito / Partis-pris

Tantôt Eric Fottorino, tantôt Laurent Greilsamer prennent la plume pour introduire le thème retenu dans le numéro du 1. L'édito a plutôt pour fonction de mettre en perspective le thème, d'en présenter les grandes lignes. Le Parti-pris engage la prose des auteurs autour des convictions qu'ils défendent. On y retrouve des élans humanistes, une vision lucide de la société et un goût marqué pour le projet européen. La rédaction des 2 co-fondateurs s'avère enlevée, claire et rythmée. 

Repères

Cette rubrique permet de disposer des dates ou informations clefs concernant un thème ou une personnalité. Organisé autour de petites illustrations (une quinzaine de mini-dessins avec une seule couleur en sus du noir), cette approche ludique facilite la compréhension voire la mémorisation des informations présentées. Elles permettent aussi d'humaniser certains événements ou parcours de vie.

L'interview centrale

Que ce soit Michel Rocard, Hubert Védrine ou Elisabeth Guigou, les interviews du 1 se révèlent le plus souvent passionnantes. Le choix des personnalités, souvent responsables et visionnaires, s'avère fondamental lorsqu'il s'agit de disposer d'éclairages de premier ordre. En outre, la qualité des questions et la justesse de leur formulation offrent aux lecteur des moments de vérité essentiels en ces temps d'anxiété générale.

Contre-pied

Ils sont professeur d'université, écrivains ou philosophes ; ils proposent leur vision du sujet traité. Sans langue de bois, ils livrent leurs analyses autour des questions du Brexit, de l'avenir de l'Union européenne ou de l'utilisation des réseaux sociaux. Le plus souvent, les avis expriment des idées républicaines, modérées et les démagogies y sont plutôt décriées qu'adoubées. On respire, là aussi, en tant que lecteur-démocrate.

Le poster du 1

On trouve différents modèles de contenus sur les pages dépliées du 1. Ils se déploient sur l'équivalent de 8 pages A4 tout de même...
D'un côté, un espace thématique composé de textes et d'illustrations ; ce peut-être un "jeu de cartes" qui affichent des représentations imaginaires de l'Europe par exemple. Pour ce cas, des cartes peintes par un artiste viennent accompagner une vingtaine de textes de tailles variées (rédigés par 5 à 10 journalistes / rédacteurs). Le tout mêle informations, anecdotes et chiffres explicatifs. 
De l'autre côté, une carte thématique nous fait (re)découvrir, par exemple, les périodes clefs de l'Union européenne. Cette approche visuelle, dans l'esprit des infographies multi-médias, permet une approche didactique et amusante de sujets parfois complexes. Toute la famille peut se retrouver autour de ces illustrations et des explications qui s'y associent. Intelligent!

4/5

Ligne éditoriale

Neutralité l Positionnement politique l Valeurs véhiculées l Engagements

Le 1 prône des valeurs de démocratie, de liberté et de respect ; des valeurs profondément européennes où la pensée est valorisée plutôt que les réactions impulsives...

Une approche ouverte et non sectaire

La réflexion et l'expression des d'idées, au sein de 1, se font dans le respect des différences. A l'instar des interviews menées par E. Fottorino et L. Greilsamer, les experts sont écoutés avec justesse et discernement. Les différents angles de vue et regards peuvent, apr là, co-exister sans nécesairement s'affronter frontalement. Il s'agit là de faire vivre la diversité des points de vue tout en évitant les conclusions manichéennes, trop souvent observées dans les médias.

Le progressisme existe encore

La notion de "progressisme", au delà des débats qu'elle suscite, prend ici tout son sens. On perçoit la vitalité de la ligne éditoriale, le désir de montrer des dimensions positives, constructives de la politique, de la société française, de l'Europe. En cela, un certain nombre de clichés ou croyances se voient questionnés et remis en perspective. Une bouffée d'oxygène!

Par Denis Morineau
Médias et numérique

Evaluation finale

Les Plus

Originalité du concept

Ligne éditoriale intelligente

Qualité(s) rédactionnelle(s)

Un format ludique

Pas de publicité

Les Moins

L'angle psychanalytique manque parfois

La note finale
18/20
Note finale de la rédaction
Les internautes
15/20
Moyenne des 3 note(s) d'internautes
Votre note
/ 20