Bienvenue sur France Médias
Découvrez le site, ses contenus et son équipe dans Informations (à droite du menu)

liberation.fr
Liberation.fr



Évaluation liberation.fr

“ Nostalgies contemporaines ”

Crée en 1973 par l’extrême gauche, Libération dérive lentement vers le centre gauche, avant d’entrer il y a une petite dizaine d’années dans l’ère du numérique, où la rédaction coule désormais des jours tranquilles.

Ce confort du « centre » permet à Libération de traiter à peu près tous les sujets sans s’attirer non plus les foudres de ses adversaires. Journal laïque et bienveillant, ses analyses continuent d’être pertinentes, même si l’époque n’est plus aux cris de la Libération du peuple...

2/4

Design et esthétique

Qualité du graphisme l Charte graphique l Esthétique des pages l Typographies

Le site de Libé n’est pas avare sur les couleurs qui fatiguent les yeux. Il abuse peut-être un peu du fuchsia pour les gros titres. Tout est assez loin finalement de la version papier, comme si Libé n’avait pas réussi à trouver une vraie charte graphique pouvant se décliner. Il reste cependant le logo du journal dans son triangle rouge.

Design carré

On est loin de la folie créative avec ces blocs de textes qui habillent les photos. La navigation est sans doute très efficace, mais il y a un côté papier glacé qui semble tout droit sorti d’un magazine people. En fait, derrière le côté pimpant d’une luminosité abusant du blanc, du rouge, et du bleu, on sent quelque chose de vieilli dans l’organisation de ces pages qui ferait presque penser à un site de presse pour séniors. Mais ouf, les pages Culture ouvrent enfin une porte sur un fond vert vintage, invitant l’œil à une lecture moins hystérique.

Derrière le côté pimpant (...) on sent quelque chose de vieilli dans l’organisation de ces pages

Typos

La nature des typos, du moins pour les titres, peuvent retenir l’attention, mais il est clair que le site n’a pas pour mission de révolutionner un visuel qui risquerait d’amoindrir la force des chapeaux. C’est gentiment efficace, pratique, comme peut l’être par ailleurs l’édition papier. Mais là encore, on sent quelque chose qui peine à susciter autre chose que le simple besoin de lecture, comme si, par un effet de résistance inconsciente, Libé n’avait pas franchi le pas de l’émancipation du passé.

Est-ce de la neutralité ou un désintérêt pour le contenant ? En tous cas, le site fonctionne de façon ludique, presque en déplaçant des cubes, parfait pour les grosses myopies. L’absence de pub vient aussi préserver cette nature tranquille où la lecture ne cèdera pas la place aux signes extérieurs de déconcentration.

3/4

Ergonomie

Fluidité de la navigation l Accès aux contenus l Intuitivité du site l Contenus connexes

Menu à la carte

Le bouton Menu est simple et efficace. Un clic permet l’accès à l’ensemble des rubriques du journal, structurées en cinq thématiques : France, Planète, Futur, Idées, Culture Next. Une arborescence se poursuit avec 12 sous rubriques allant de « Journal du Jour » à l‘onglet « Blog ».

Le menu original et illustré de liberation.fr

Organisation des thématiques

Chaque rubrique donne accès à une série d’articles en rapport avec la thématique, structurée chronologiquement. C’est, il est vrai, extrêmement simple et efficace. Du coup, le déroulé donne directement accès aux sujets plus ou moins reliés les uns aux autres. Il en ressort une vraie vitrine de l’actualité prise dans sa globalité.

Recherche

La recherche de thèmes ou contenus s’avère elle aussi très simple, presque intuitive. L’espace « recherche » en haut de l’écran, permet d’avoir accès très rapidement à l’ensemble des articles pouvant correspondre à la demande.

Contenus connexes

Les contenus connexes sont également bien accessibles grâce à un espace suffisamment grand pour être visible où, d’un clic, on peut atteindre une série d’articles antérieurs. C’est un bel outil pour suivre le fil conducteur d’un sujet et de ses occurrences.

5/8

Contenus / Apports

Traitement des sujets l Réflexion et analyse l Cohérence globale l Apports en termes de connaissance(s), de réflexion, de citoyenneté

Les fameux titres de Libé qui ont fait la réputation du journal ne se retrouvent pas systématiquement dans l’édition numérique. Les titres sont toujours professionnels, mais la niaque d’antan a disparue, tout comme l’insolence d’ailleurs et la verve irrévérencieuse. Un vent de classicisme est entré dans la rédaction, pour nous offrir une rédaction « normale ».

Ce qui parait troublant avec le site du journal Libération, c’est qu’on sait d’où il vient, mais on ne sait pas où il va. On le sent terriblement ancré dans le sol d’aujourd’hui, presque indécis parfois. Bien sûr, les bons mots sont toujours là, mais il s’en dégage quelque chose de légèrement désuet, mais pas tout à fait non plus.

Quoiqu’il en soit, il y a très longtemps que Libération ne brille plus par ses Unes qui faisait scandale en révélant ce que personne n’osait avouer. Il reste la nostalgie d’une énergie, parfois palpable, vite étouffée par un côté plan-plan de bon aloi, sûr de ses sources et de la qualité de ses journalistes qui ne se lèvent plus la nuit pour déterrer des cadavres.

Une de liberation.fr - Infos en temps réel sur la droite de la page

Les dossiers thématiques

Si Libération ne lance plus à proprement de sujets brûlants, il continue sérieusement son travail en restant finalement dans un mode qui pourrait se résumer à : « plutôt susciter des questions et des réflexions plutôt que d’assener des réponses faciles ».

Cela n’empêche pas une couverture de l’actualité extrêmement soignée. Si ce n’est sa galerie désormais célèbre de « portraits », Libération ne développe aucune thématique personnelle qui ne soit reliée à l’actualité.

Sans doute le journal Libération a-t-il perdu le goût de l’investigation, folie toujours nécessaire pour la survie d’un quotidien. Là encore, s’agit-il d’un (mauvais) signe avant-coureur de fatigue ?

Les enquêtes

En guise d’enquêtes exclusives, Libération nous offre sa rubrique Desintox, que l’on pourrait baptiser « bienvenue chez les redresseurs de torts ». Libération traque les mensonges des uns et des autres et les exploitent d’autant mieux qu’ils offrent un axe de point de vue pas inintéressant sur le plan rédactionnel. Sur un plan journalistique, c’est autre chose.

C’est peut-être aussi le choix de la facilité, ou peut-être aussi, celui du déambulateur. Tout cela manque de punch intellectuel et d’originalité. Peur de se mouiller ? D’éternuer trop fort ? C’est peut-être le piège d’être devenu l’un des principaux quotidiens nationaux.

Pour ne pas totalement déplaire aux uns, ni aux autres, la rédaction s’est embourgeoisée, et c’est la pire des maladies qui pouvait lui arriver. Pourtant les journalistes sont bons, excellents. Quel est donc ce drôle de métier aujourd’hui que celui de journaliste ?

2/4

Contenus multimédias

Qualité des photos l Illustrations l Infographies l Animations l Vidéos

Pas de podcasts, mais de quoi regarder des vidéos, un accès à un blog, une radio, des photos, et même un coin jeunesse, 7/12, sorte de Petit Quotidien en ligne qui nous décrypte les grands moments de l’actualité. Super innovant.

Libération ressemble aujourd’hui à une vieille dame malicieuse à la recherche de bienveillance dans notre monde. Elle nous délivre encore quelques conseils, quelques attitudes à conserver pour ne pas perdre le fil de la justice, sans cesse bafouée, pense-t-elle, par l’assourdissante musique néo-libérale faisant danser le monde.

Libération milite encore et toujours pour la laïcité sans pour autant approfondir un sujet dépassant largement le cadre strict des cultes. Un petit côté « protestant » qui, sans faire véritablement d’étincelles, surfe finalement sur la vague des sujets fourre-tout en restant cependant, pour le fun, « un tout petit peu de gauche quand même ».

Par Hervé Mestron
Médias & réflexions

Evaluation finale

Les Plus


Ergonomie intéressante

De très bons journalistes

Les Moins

Bien pensance?

Où est la fougue?

Refus d'évolution(s)?

La note finale
12/20
Note finale de la rédaction
Les internautes
16/20
Moyenne des 3 note(s) d'internautes
Votre note
/ 20