Bienvenue sur France Médias
Découvrez le site, ses contenus et son équipe dans Informations (à droite du menu)

Le 7-9 d'Yves Calvi
RTL

 

Matinale RTL

 

De 7h à 9h30

 

Info-talk-humour

 

 



Évaluation Le 7-9 d'Yves Calvi

“ Douceur, intelligence et dextérité ”

Après avoir connu plusieurs évolutions depuis 2005, le 7/9 de RTL devance Europe 1, mais peine encore à combler son retard sur France Inter, au sein de la féroce bataille que se livrent les matinales sur les radios françaises.

Pourtant leader sur l’ensemble de la journée, RTL a tenté un petit coup de poker en 2014 sur ce créneau horaire, avec l’arrivée d’Yves Calvi. Rallongé d’une demi-heure, le programme a profité de l’occasion pour se scinder en deux parties, avec une tranche plus politique de 7h et 9h, et un “after” culturel de 9h et 9h30.

Yves Calvi et son équipe proposent une matinale sérieuse et complète, parsemée de rubriques courtes et didactiques

Placés entre le rendez-vous économique d’Eco Menanteau et Julien Courbet (Ca peut vous arriver), Yves Calvi et son équipe proposent une matinale sérieuse et complète, parsemée de rubriques courtes et didactiques.

Cela n’aura échappé à personne: cette dernière se conclut invariablement en toute décontraction avec Laurent Gerra, à l’heure où Nicolas Canteloup en fait de même sur Europe 1. Une confrontation d’humour et d’humeur à distance qui, à elle seule, fait souvent pencher la balance du côté de RTL en terme d’audience.

5/6

Animation / Conduite

Orientation du programme l Qualité de la langue l Distribution de la parole l Neutralité l Tonalité et esprit véhiculé

Reconnu et apprécié pour sa rigueur, son indépendance et son sens de l’interview, Yves Calvi a été désigné comme l’homme idéal par la direction de RTL en 2014 ; le seul à même de pouvoir redresser des audiences stagnantes.

Le journaliste a fait ses débuts sur RFI en 1986, avant de fréquenter les studios de France Info, LCI, Europe 1, ou encore France Inter. A la télévision, le grand public s’est familiarisé avec sa présence rassurante grâce à C dans l’air sur France 5, puis Mots croisés sur France 2. Entré à RTL en 2010, il assurait déjà une interview matinale quotidienne sur l’antenne avant de succéder à Laurent Bazin (2010/2014).

Le calme au milieu de la tempête

Au cœur de sa troisième saison, Yves Calvi a relégué au rang des souvenirs Patrick Cohen (2005/2006), Christophe Hondelatte (2006/2008) et Vincent Parizo (2008/2010), avec un style personnel qui a su murmurer à l’oreille des auditeurs.

Secondé le week-end par Bernard Poirette, l’animateur assume à merveille son rôle de modérateur, comme une éclaircie au milieu d’une tempête imposée par le rythme très soutenu du sommaire de l’émission.

Yves Calvi anime et relance avec le calme et la tranquillité qui le caractérisent

Jamais agacé, toujours courtois, et capable d’une politesse honorable en toutes circonstances, Yves Calvi fait partie du cercle très fermé des journalistes qui s’effacent intelligemment devant leurs interlocuteurs. Une méthode douce, dénuée d’agressivité, qui lui permet d’installer un climat de respect et de confiance, propre à laisser jaillir les confidences plutôt qu’à les provoquer par la menace.

Une question de maîtrise

Porté par une grande culture générale et une insatiable curiosité, le pilote de la matinale joue de son timbre de voix posé et pédagogique, autant pour décrypter les propos de ses invités, que pour effectuer des transitions toute en douceur.

Au diable la vulgarité et les sauts d’humeur, Yves Calvi a le pouvoir hypnotique d’accompagner votre début de journée

Au diable la vulgarité et les sauts d’humeur : Yves Calvi a le pouvoir hypnotique d’accompagner sobrement votre début de journée, en déroulant les rubriques de son émission comme on avance les yeux plissés face au soleil rasant du matin. Une question de maîtrise, pour vous mener, précisément, là où l’information vous éveillera.

6/7

Contenus / Apports

Descriptif et traitement des sujets l Cohérence globale l Apports en termes de connaissance(s), de réflexion, de citoyenneté

La matinale s’est fixée un créneau: installer des rubriques courtes et identifiables. Aller à l’essentiel, sans détours superflus. Garder un œil sur le timing, et une main sur sa tasse à café.

L’info, le tiercé, l’édito

Entrecoupée par quatre sessions d’informations d’une dizaine de minutes chacune (à 7h, 7h30, 8h et 9h), de pauses météos et même des pronostics hippiques, l’émission débute par l’édito politique assuré par Alba Ventura.

Alba Ventura déroule son édito politique avec verve et implication

La journaliste, qui avait remplacé l'inoxydable Alain Duhamel en 2013, tient parfaitement son rang dans ce type d’exercice. Dans la foulée, un auditeur est invité à s’exprimer en direct sur un sujet d’actualité (Vous avez la parole).

Comprendre, surprendre

Peu avant 7h30, “Trois minutes pour comprendre” vous propose une analyse simple et rapide d’une information le plus souvent issue de la presse (la hausse des tarifs des péages, les perturbateurs endocriniens, la délocalisation...), avant que Cyprien Cini ne dévoile ses “inattendus”, un cocktail d’infos plus légères (l’explosion des locations de jets privés en janvier engendrée par le mercato des footballeurs, Volkswagen qui entasse ses véhicules hors normes antipollution sur les parkings américains…).

L’économie, la politique

A 7h40, François Lenglet s’installe pour vous livrer “sa vision affûtée” de l’économie pendant trois minutes. Il cède ensuite sa place à Elisabeth Martichoux pour l’interview politique du jour d’une dizaine de minutes. Toujours concise et sans complaisance.

La santé, le billet, le débat

A 8h15, il est question de santé avec Michel Cymes dans “Ca va beaucoup mieux”. A peine trois minutes d’antenne pour évoquer le risque de décollement de la rétine, qu’il est temps de passer au billet politique d’Eric Zemour (en alternance avec Nicolas Domenach).

Il est déjà 8h22, et Yves Calvi octroie “6 minutes pour trancher” à deux intervenants; des personnalités politiques ou des spécialistes en tous genres, qui opposent leurs arguments sous le contrôle et l’arbitrage du maître de maison.

L’anticipation, la revue de presse

A 8h33, le chef du service politique et justice de RTL, Jean-Alphonse Richard se focalise sur des événements à venir, comme la prochaine expédition qui permettra de déterminer la hauteur de l’Everest, dans “RTL vous en parle déjà”.

Sans plus attendre, à 8h39, Adeline François effectue une revue de presse percutante et souvent originale.

Un quart d’heure de détente

A 8h45, la matinale de RTL connaît son grand quart d’heure de gloire avec le show très attendu de Laurent Gerra. L’humoriste s’en donne à cœur joie (comme l’ensemble du plateau !), en rebondissant sur les travers de l’actualité. Avec des personnages mythiques comme Céline Dion, Jack Lang, Johnny Hallyday ou Gérard Depardieu, l’imitateur est en terrain conquis, dans un style souvent plus agressif et plus vulgaire que son homologue d’Europe 1.

Laurent Gerra imite sans retenue, parfois sans limite

Grand adepte des jeux de mots venus d’ailleurs, il n’hésite pas non plus à pousser la chansonnette à la moindre occasion. Durant sa chronique, il est épaulé par “Princesse Jade”, de son vrai nom Martine Chambaraud, dont la carrière a commencé dans les années 90’ au côté d’Arthur. Le duo fait preuve d’une évidente complicité et d’une humeur taquine communicative.

Les recalés…

Ainsi s’achève entre deux éclats de rire la première partie de cette matinale, dense, rythmée et très instructive, dans laquelle on ne retiendra que deux rubriques sans grand intérêt: un extrait quotidien malvenu des Grosses têtes avant 7h30, ainsi qu’une lettre assez puérile adressée par Pascal Praud à une personnalité dans “Le Praud de l’info” à 7h57.

La culture en dessert

Changement de décor et d’ambiance pour la dernière demi-heure de la matinale, où Yves Calvi et l’ensemble du service culture de RTL déroulent un panorama complet de l’actualité musicale, cinématographique, littéraire, médiatique ou encore théâtrale.

Saupoudrée d’une pincée de people, “Laissez-vous tenter” donne la parole aux artistes et au monde du spectacle en général, et offre la plupart du temps une critique objective et argumentée.

2/3

Réalisation / Montage

Qualité de la réalisation, du montage l Rythme impulsé l Pertinence des extraits sonores, des transitions l Habillage sonore

Outre le traditionnel générique de RTL qui ouvre l’émission, la première partie de la matinale  se veut essentiellement parlée, pour trancher avec un programme de divertissement, qu’elle ne prétend pas être: ni transitions sonores, ni habillages (si ce n’est pendant la rubrique de Laurent Gerra), ni extraits musicaux. La deuxième partie, évidemment s’y prête beaucoup mieux.

En marge des transitions habiles d’Yves Calvi, c’est donc la voix “off” qui permet quelques respirations, avec des messages à caractère publicitaire, la présentation des jeux, et surtout, l’horloge parlante. Présente tout au long de l’émission, cette dernière permet régulièrement aux auditeurs de se repérer dans le temps.

On signalera également la très bonne qualité sonore de la réalisation, tant sur la voix d’Yves Calvi que sur celles de tous les chroniqueurs

On signalera également la très bonne qualité sonore de la réalisation, tant sur la voix d’Yves Calvi que sur celles de tous les chroniqueurs, et des intervenants extérieurs. On regrettera en revanche les nombreuses et trop longues coupures de pubs.

3/4

Impression générale

Atmosphère l Ambiance l Fluidité l Objectivité du programme l Eveil, élévation l Respect de l'auditeur

Excepté le quart d’heure survitaminé proposé par Laurent Gerra, c’est une impression de douceur qui entoure la matinale d’Yves Calvi, à son image. Un ton et une fluidité propices au créneau horaire, qui facilite la digestion d’un contenu aussi riche que rapide (près de 16 rubriques en 2h30).

Un réveil en tout point enrichissant, qui permet aux auditeurs de sélectionner les informations qui l’intéressent, ou patienter quelques poignées de minutes pour attendre la suite. Une formule qui fait les beaux jours de France Info.

Le contenu de la matinale donne l’occasion au public de s’ouvrir sur le monde, grâce à des reportages et des interventions ludiques

Si deux entités (Yves Calvi et Laurent Gerra) se détachent singulièrement du programme, pour des raisons différentes et complémentaires, le contenu de la matinale donne l’occasion au public de s’ouvrir sur le monde, grâce à des reportages et des interventions ludiques et accessibles à tous, y compris sur des sujets politiques ou techniques.

Avec encore un peu de persévérance, l’écart d’audience qui la sépare encore de celle de la matinale de France Inter pourrait bien se réduire...

Par Bruno Scappaticci
Sport, divertissement et musique

Evaluation finale

Les Plus

Le ton apaisant et sérieux d’Yves Calvi

Le contenu riche, ludique et rythmé

La chronique de Laurent Gerra

Les Moins

Quelques rubriques superflues

Trop de publicité

Manque d’habillages sonores

La note finale
16/20
Note finale de la rédaction
Les internautes
19/20
Moyenne des 9 note(s) d'internautes
Votre note
/ 20