Bienvenue sur France Médias
Découvrez le site, ses contenus et son équipe dans Informations (à droite du menu)

La bande originale
France Inter

 

Horaires : de 11h05 à 13h30

 

Du lundi au vendredi



Évaluation La bande originale

“ Humour en bande moyennement originale ”

Organisée autour d’un à plusieurs invité(s), La bande originale fait suite à une longue tradition humoristique sur cette tranche horaire de France Inter. Avant elle, Le fou du Roi (de Stéphane Bern) occupait l’espace, de 2000 à 2011...

3/6

Animation / Conduite

Orientation du programme l Qualité de la langue l Distribution de la parole l Neutralité l Tonalité et esprit véhiculé

Organisée autour d’un à plusieurs invité(s), La bande originale fait suite à une longue tradition humoristique sur cette tranche horaire de France Inter. Avant elle, Le fou du Roi (de Stéphane Bern) occupait l’espace, de 2000 à 2011, avec entre autre l’excellent Didier Porte.

Nagui y met du sien

Nagui porte la lourde tâche de faire vivre l’émission, de l’animer voire de ramener le calme si nécessaire. Parfois confus dans ses présentations ou interventions, ce dernier impulse néanmoins une agréable dynamique à l’équipe qui l’entoure. Il offre une bonne volonté nécessaire au sein d’un groupe plus ou moins dissolu, parfois infantile dans ses (sur)réactions.

Leïla Kadour Boudadi et Nagui - Captation en direct à Bordeaux
On regrettera néanmoins une petite tendance à la démagogie, encensant les invité(s) de façon assez systématique et dépréciant les puissants (dirigeants, hommes politiques…) dont on peut légitimement considérer qu’il en fait partie.

Secondé (de plus en plus) par Leïla Kaddour-Boudadi qui élève souvent le niveau par ses réflexions pertinentes et ses remarques subtiles, Nagui a l’intelligence de lui laisser l’espace suffisant pour exprimer (certaines de) ses idées.

3/7

Contenus / Apports

Descriptif et traitement des sujets l Cohérence globale l Apports en termes de connaissance(s), de réflexion, de citoyenneté

Interviews inégales

L’écoute de l’émission peut offrir de vrais moments d’agrément tout comme elle peut laisser la sensation d’une bande de gamin(e)s aux réactions (parfois) hystériques. Dans cet esprit, les interviews menées par Nagui peuvent quelques fois s’avérer précieuses ou bien, à l’inverse, dériver dans de fatigantes tergiversations dont on peine parfois à trouver le sens.

Les séquences de Daniel Morin

L’héritage humoristique, sur France Inter, n’est pas des moindres. De Desproges et ses phénoménales réquisitions (Tribunal des flagrants délires) à Didier Porte, procureur politique au style impeccable et puissant ; De Stéphane Guillon, humour corrosif au poing à Sophia Aram, mélange de percussion et de subtilité.

Albert Algoud et Daniel Morin - Emission en direct à Montpellier

Peut-être que cet héritage pèse un peu (trop) lourd sur les épaules de Daniel Morin… Ses « humeurs » fonctionnent autour de thématiques récurrentes (narcissisme exacerbé à la Dubosc, ricanements autour de la fortune et des errances de Nagui…) mais souffrent d’une écriture assez approximative, parfois peu subtile.
Heureusement qu’Albert Algoud, lorsqu’il est présent, apporte une gamme de personnages digne des grandes années « Canal » (père Albert en particulier, prêtre sado-maso réjouissant de perversions).

Les textes de Daniel Morin souffrent d’une écriture assez approximative, parfois peu subtile

Quant aux répliques et traits d’esprit de Daniel Morin, au cours de l’émission, ils se limitent le plus souvent à des tacles ou moqueries adulescentes à l’endroit de Nagui. Sans doute un peu court pour emporter l’adhésion du public exigeant de France Inter…

La touche Kadour Boudadi

La touche Kadour Boudadi, au travers d’une séquence « mémoire sonore de l’invité », offre une parenthèse de profondeur au milieu d’une cacophonie qui peut devenir pénible à la longue. Elle interroge le ou les invités autour d’un « son » évoquant une partie ou un moment de leur vie ; elle y questionne des dimensions plus personnelles, plus intimes ; le plus souvent avec tact et justesse.

2/3

Réalisation / Montage

Qualité de la réalisation, du montage l Rythme impulsé l Pertinence des extraits sonores, des transitions l Habillage sonore

La réalisation est globalement de bonne facture. Quelques soucis techniques peuvent intervenir mais l’émission est en direct, ce qui excuse certaines imprécisions. Une musique d’ambiance est parfois présente (durant les interviews) et empêche une bonne compréhension de ce qu’exprime le ou les invités.

3/4

Impression générale

Atmosphère l Ambiance l Fluidité l Objectivité du programme l Eveil, élévation l Respect de l'auditeur

Les émissions de bandes ont souvent la côte à la radio, les auditeurs peuvent éprouver l’impression d’être entourés de copains, copines que l’on retrouve quotidiennement. La bande originale rencontre d’ailleurs un relatif succès d’audience depuis son lancement.

Cette émission laisse néanmoins, assez régulièrement, une impression de vide. Les ricanements, les sarcasmes et le brouhaha semblent insuffisants pour masquer des échanges pas toujours élaborés, construits, étayés.

Le consensualisme de Nagui, son impossibilité de déplaire ou de proposer une parole plus authentique, condamne l’émission à une tranche de vie (trop souvent) superficielle. Néanmoins, notons une évolution positive, depuis le lancement, dans l’écoute plus active de l’animateur et de son équipe. A l’endroit des invités.

Par Denis Morineau
Médias et numérique

Evaluation finale

Les Plus

Le Rythme de l’émission

Nagui mène et se démène

Les touches de Leïla Kadour Boudadi

Les Moins

Parfois trop consensuel

Un peu trop de ricanements

L’humour intelligent nous manque

La note finale
11/20
Note finale de la rédaction
Les internautes
11/20
Moyenne des 11 note(s) d'internautes
Votre note
/ 20