Bienvenue sur France Médias
Découvrez le site, ses contenus et son équipe dans Informations (à droite du menu)

Facebook
Facebook

 

1,8 milliards d'inscrit(e)s

 

Le média interpersonnel

 



Évaluation Facebook

“ Le média le plus puissant au monde? ”

Facebook est tellement ancré dans notre quotidien que l’on pourrait presque oublier comment a débuté l’histoire du géant des réseaux sociaux. Comment ce qui n’était à l’origine qu’un trombinoscope crée par un jeune génie, à l’égo écorché par une récente rupture, est devenu l’empire digital que l’on connaît aujourd’hui ? Retour sur une sucess story made in USA.

Havard, Février 2004. Le jeune Mark Zuckerberg lance la plateforme The Facebook. Une sorte de trombinoscope, permettant une connexion entre les étudiants de la prestigieuse université américaine. En quelques mois seulement, la moitié des étudiants se sont connectés sur le site. Un plébiscite qui n’est pas du goût des frères Winklevoss.

En effet, quelques semaines avant la mise en ligne remarquée de The Facebook, les jumeaux avaient engagés le brillant étudiant en informatique pour mettre au point une plateforme aux enjeux similaires : harvard connection. Un simple accord oral encadre leur collaboration et c’est en sous-marin que Mark Zuckerberg s’emploie à créer son propre réseau social qu’il juge bien plus ambitieux.

Deux mois après, le site s’ouvre aux autres campus américains jusqu’à devenir mondialement connu. Aujourd’hui Facebook ne cesse de développer ses fonctionnalités en confirmant chaque jour un peu plus sa suprématie dans le monde digital.

3/4

Design et esthétique

Qualité du graphisme l Charte graphique l Esthétique des pages l Typographies

Sous couvert d’un design minimaliste, Facebook se révèle être absolument marqueté. Parfaitement identifiable dans le paysage digital, la plateforme a connu de nombreuses modifications depuis sa création. Sa première version, lancée en 2004, est rudimentaire et malgré la présence des tons bleus et blancs l’interface est à mille lieux de celle que l’on connaît aujourd’hui.

A l’époque, le site référence sous forme de catalogue les profils des étudiants d’Harvard avec une photo et quelques informations comme l’âge, le sexe et les centres d’intérêt. En 2005, The Facebook devient Facebook tout court. Peu de changement en terme de design bien qu’il soit possible à partir de cette date d’ajouter plusieurs photos à son profil.

En 2006, l’apparition du fil d’actualité va véritablement modifier la structure de Facebook. Cette nouveauté fera office de page d’accueil. En 2008, Facebook se mondialise et les versions espagnole, française et  allemande font leurs apparitions.  Elles s’accompagnent de profonds changements dans l’interface.

A l’époque, le site référence sous forme de catalogue les profils des étudiants d’Harvard avec une photo et quelques informations

Tout d’abord, la création du mur change profondément le design du site. La page de profil est elle aussi modifiée et devient moins anarchique. La même année, Facebook crée les statuts, à l’époque, précédé du prénom, et le chat.

La première apparition du pouce levé, du j’aime, date de 2009 et marque un tournant dans l’utilisation de la plateforme. Ce petit sigle anodin deviendra la marque de fabrique de Facebook. À la même période, le prénom de l’utilisateur disparaît du statut rendant cette fonctionnalité un peu plus personnelle.

A partir de 2011, les changements concernent principalement le fil d’actualité et les pages profils. Le format des photos de profils change et le design du fil d’actualité devient plus épuré et ne présente plus que les informations les plus partagées ou likées.

Ces évolutions sont loin d’être anecdotiques. Elles révèlent les changements stratégiques du géant bleu.  

3/4

Ergonomie

Fluidité de la navigation l Accès aux contenus l Intuitivité du site l Contenus connexes

L’ergonomie de cette plateforme est parfaitement étudiée. Depuis sa création de nombreux changements ont permis de simplifier son accessibilité et d’améliorer sa fluidité. Aujourd’hui, l’interface se divise en quatre colonnes. Dans la colonne située tout à droite défile l’activité des «amis » : qui à liké quoi, qui est devenu avec qui et ainsi de suite...

La page Facebook du footballeur Ronaldo et ses 14 millions d'amis

 En dessous, nous pouvons voir lesquels de nos amis sont connectés au réseau Messenger. Jouxtant cette première colonne, nous trouvons l’activité des pages liées au compte. Cela permet d’avoir un aperçu rapide de la portée des publications, de connaître la date à laquelle a été publié le dernier statut et de voir combien de personnes « like » cette page.

En dessous, Facebook nous rappelle à qui nous devons souhaiter un bon anniversaire et fait même office d’agenda en nous indiquant les événements auxquels nous sommes invités.

Suivent des encarts publicitaires censés correspondre à notre profil de consommateur. Au centre se trouve le fil d’actualité surplombé par la case « statut » dans laquelle nous pouvons désormais ajouter une photo, vidéo ou une vidéo en direct.

Enfin, tout à gauche se trouvent tous les raccourcis permettant un accès plus rapide aux groupes, aux événements, aux photos etc. Sur le haut de l’interface, se trouve une barre de recherche ainsi que les icônes « notifications » « invitations » et « messages ».

Nous pouvons également cliquer sur le bouton « accueil » qui permet d’actualiser la page mais aussi sur notre photo de profil ce qui nous donne un accès direct à notre page personnelle. Enfin, le bouton tout en haut à droite permet d’accéder à un menu déroulant qui dévoile d’autres fonctionnalités telles que « créer des pages », « créer des groupes » etc.

L’ergonomie de Facebook est optimale et particulièrement bien réfléchie. L’interface est claire et intuitive.

5/8

Contenus / Apports

Traitement des sujets l Réflexion et analyse l Cohérence globale l Apports en termes de connaissance(s), de réflexion, de citoyenneté

Facebook est installé dans le paysage numérique depuis plus de dix ans et ne cesse de se développer. Entre amélioration et perfectionnement, le géant cherche à préciser sa position face à une concurrence de plus en plus rude.

L’utilisateur de Facebook, devenu pudique, préfèrerait désormais la diffusion d’informations, les post promotionnels et délaisserait les statuts égocentriques

Ces dernières années ont vu naître de nombreuses applications qui peu à peu ont grignotés le terrain social jusqu’alors dominé par Facebook. Il serait aujourd’hui plus à la mode de s’épancher sur snapchat et conseurs que sur son fil d’actualité Facebook. Fini donc les jérémiades, les commentaires gênants et le nombrilisme.

L’utilisateur de Facebook, devenu pudique, préfèrerait désormais la diffusion d’informations, les post promotionnels et délaisserait les statuts égocentriques. Cette évolution du comportement de l’internaute change profondément la structure de cette plateforme.

En quelques années le réseau social s’est mué en véritable portail de partage d’informations Il est vrai que si l’on regarde de plus prêt la teneur des fils d’actualité de quelques utilisateurs nous ne sommes plus vraiment dans le temple du partage amical et familial. Devenus des revues de presse géantes, les news feed  ce seraient finalement déshumanisés au fil du temps.

Statistiques des utilisateurs Facebook en France et dans le monde

Aujourd’hui, toutes les entreprises de presse possèdent une page Facebook pour relayer leurs contenus. Si elles acceptent un tel deal c’est bien parce qu’une grande partie des 18-33 avouent que Facebook est leur principale source d’information. Les contenus informatifs auraient donc pris le pas sur le partage d’anecdotes personnelles, amenuisant l’essence sociale et originelle de ce réseau.

Alors à qui la faute ? L’évolution du comportement des internautes y est pour quelque chose mais les algorithmes mis en place par Facebook ne sont pas totalement étrangers à cette nouvelle tendance. En effet la timeline chronologique a laissé place à un flux d’information déterminé par un algorithme

 Ainsi les publications personnelles se voient souvent noyées sous un amas d’informations sponsorisées et sélectionnées en fonction des intérêts de l’utilisateur.  Mais Mark Zuckerberg se veut rassurant et rappelle à ses quelques milliard d’amis que la vocation de Facebook reste et restera la même : créer du lien social.

Pourtant le PDG avait affiché son ambition de « faire de Facebook le meilleur journal du monde »  quelques années auparavant. Alors Mark Zuckerberg aurait il la mémoire courte ? Peut être pense t’il tout simplement que ces deux lignes directrices peuvent cohabiter sans nuire au succès de son site.

Toujours est il qu’aujourd’hui Facebook, en perfectionnant ses fonctionnalités à destination des entreprises de presse et en étendant son empire avec l’achat de plusieurs applications dîtes sociales telles qu’Instagram, semble poursuivre cette stratégie.

3/4

Contenus multimédias

Qualité des photos l Illustrations l Infographies l Animations l Vidéos

Inexistants à son lancement, les contenus multimédias proposés par Facebook s’inscrivent dans une démarche stratégique. Oscillant entre sa vocation première et sa volonté de s’étendre à d’autres domaines, Facebook propose de nombreuses fonctionnalités.

Parmi les plus récentes d’entre elles nous trouvons les vidéos live. Particulièrement appréciés des entreprises de presse et des internautes, cette nouveauté permet de diffuser une séquence filmée en direct. Il peut s’agir d’un concert, d’un débat ou d’une interview.

Les médias raffolent de cette fonction qui leur permet de capter un public plus jeune. Les internautes ont la possibilité de réagir en direct, ce qui rend la chose très ludique.

Facebook dans sa volonté de conserver son essence sociale tire la corde sensible en lançant toutes sortes de vidéos commémoratives. Jouant la carte de la nostalgie, la plateforme propose à l’internaute de partager sur son mur ces vidéos conçues pour lui.

Diffuser une séquence filmée en direct. Il peut s’agir d’un concert, d’un débat ou d’une interview

La matrice est la même pour tous mais le contenu est unique puisque ces vidéos reprennent des informations issues du profil de l’utilisateur. Ainsi il est possible de célébrer les années d’amitié entre deux personnes mais aussi de faire un petit bilan au détour d’une vidéo reprenant les temps forts de l’année écoulée.

Enfin la fonction « safety check » permet à l’utilisateur se situant en zone de conflits ou touchée par des attentats d’indiquer qu’ils se trouvent en sécurité. Les français ont découvert cette fonctionnalité la nuit du 13 novembre 2015.

Conclusion

Facebook est un géant indéniable et même si l’évolution de son interface, de sa vocation et de ses utilisateurs est avérée, il n’en reste pas moins que Facebook est avant tout ce que l’on choisit d’en faire. Malgré quelques prophéties alarmantes, les internautes ne délaissent pas ce réseau. La plateforme compte aujourd’hui 1, 6 milliards d’utilisateurs et ne semble pas souffrir d’un recul de fréquentation.

Par Chloé Pangrazzi
Culture, images et nouveaux médias

Evaluation finale

Les Plus

Le réseau de référence

La gratuité de l'outil

Une ergonomie élaborée

 

Les Moins

Un design plutôt basique

Fourre-tout pas toujours qualitatif

 

La note finale
14/20
Note finale de la rédaction
Votre note
/ 20

Autres évaluations sur ce média