Bienvenue sur France Médias
Découvrez le site, ses contenus et son équipe dans Informations (à droite du menu)

Concordance des temps
France Culture

 

Le samedi de 10h à 11h

 

Entretien avec un historien



Évaluation Concordance des temps

“ Les parallélismes de l'histoire  ”

Par le mot d'esprit très pertinent que ce nom convoque eu égard au contenu de l'émission, Concordance des Temps rend hommage, à sa manière, à la qualité des programmes diffusés sur les ondes de France Culture. 

Avec une augmentation annuelle de 30 000 auditeurs, cette station peut s'enorgueillir de satisfaire à son ambition qui est de pourvoir à « la nécessité grandissante d’éclairer et de mettre en perspective l’actualité, tant par les savoirs que par la culture. ».

Inaugurée en 1999, la même année que sa cousine "La Fabrique de l'Histoire" , cette émission contribue largement au succès de ses ondes porteuses. Son objectif ? « Débusquer dans le passé des similitudes avec nos conjonctures contemporaines, replacer dans la longue durée des événements les émotions et les débats du présent et aider à ainsi mieux les interpréter ».

Réalisée par Patrick Molinier et produite par l'historien Jean-Noël Jeanneney, auteur de nombreux ouvrages à thématiques historique et culturelle, Concordance des Temps offre un éclairage  nécessaire et de grande qualité sur les occurrences historiques qui font écho aux événements percutants de notre histoire contemporaine.

A ce titre, cette case hebdomadaire mérite amplement l'attention et la considération des citoyens-auditeurs par son apport en termes de réflexions civiques.

6/6

Animation / Conduite

Orientation du programme l Qualité de la langue l Distribution de la parole l Neutralité l Tonalité et esprit véhiculé

Un Curriculum Vitae herculéen

Autant dire que l'auditeur exigeant et averti ne peut que se réjouir du rendez-vous hebdomadaire avec l'Histoire que lui donne cet animateur et producteur au parcours éminemment musclé, inscrit de longue date dans des actions publiques et citoyennes.

Pour n'évoquer que les plus parlants parmi les nombreux jalons garants de sa haute compétence, ce professeur des universités à Sciences-Po, cofondateur de la revue Histoire, préside, entre autres, le jury du Prix du livre d’Histoire du Sénat depuis 2007.

Il a aussi été président de Radio France dans les années 80 et deux fois secrétaire d’État sous le second mandat de Mitterrand. Au début des années 2000, il a été président de la BNF luttant en faveur d'une Bibliothèque numérique européenne.

Le conte de l'Histoire

On le sait, l'Art Oratoire n'est pas le corollaire de l'érudition et de l'éminence. Or, à cet égard, il se trouve que Jean-Noël Jeanneney (JNJ) satisfait à toutes les attentes d'un auditoire chevronné et assoiffé de connaissances approfondies. Car c'est véritablement avec délice que l'oreille – faite au parler universitaire- accueille la belle éloquence de l'orateur-animateur.

JNJ satisfait à toutes les attentes d'un auditoire chevronné et assoiffé de connaissances

Sans trop de pédanterie, le français y revêt ses tons les plus soutenus. Les syllabes se goûtent comme des grains de caviar, le récit se suspend le temps d'une virgule, les liaisons retentissent et nous portent vers les notions qu'elles annoncent, nous maintenant au fil de la narration. Sachons apprécier les moments médiatiques où le langage montre ses richesses ainsi que toute sa latitude d'expression !

Ce n'est cependant pas l'éloquence seule qui séduit. Une émission radiophonique d'une heure traitant avec autant d'acuité et d'érudition de sujets historiques se doit, pour arrimer l'audience, de pourvoir en aimants auditifs...

C'est précisément le rôle que joue la voix de J-N Jeanneney ; confortable, enjouée, parfois écaillée d'accents rauques au gré des récits, elle s'étire et se feutre lorsqu'elle nous conduit dans les passages secrets historiques; Bref, elle a ce pouvoir envoûtant du conteur.

Dialogue avec l'historien

 Et pourtant, il ne s'agit pas d'un conte ! Mais bien d'un récit à deux voix, dans un dialogue intimiste qui nous plonge au cœur de l'Histoire et de ses grands questionnements.

L'animateur introduit le thème de l'émission mettant en exergue l'actualité (géo-) politique et culturelle pour la rattacher à des questionnements et des analyses se rapportant au passé.

Emission sur le bonapartisme en héritage

A cette fin, JNJ convie ou plutôt, selon ses mots, « accueille avec gourmandise » un éminent spécialiste de la période ou du personnage à la Une qui vient « éclairer l'actualité de sa compétence et sa lucidité ». Le spécialiste nous est présenté au travers de son œuvre et de ses fonctions.

Certaines voix,comme celle de Jacques Le Rider ou de François Hartog, se font régulièrement entendre. JNJ a l'intelligence et le tact de faire avancer l'entretien sans s'imposer, n'intervenant que pour alimenter le propos, juste assez pour impulser du rythme et de l'authenticité au dialogue.

Le passeur de passion

Soucieux de partager avec l'auditeur son engouement pour l'Histoire et la Culture, l'animateur n'omet jamais de questionner son invité sur son intérêt pour le domaine de recherche auquel il voue sa réflexion ; « Vous, qui vous intéressez de façon si stimulante à l'histoire de l'histoire, que pensez-vous de...».

Dans ce même esprit, l'attention et l'intérêt de l'auditeur sont régulièrement interpellés par de légères mises en exergues, en introduction d'un nouveau questionnement.

6/7

Contenus / Apports

Descriptif et traitement des sujets l Cohérence globale l Apports en termes de connaissance(s), de réflexion, de citoyenneté

Le calendrier de l'actualité et ses échos dans l'Histoire

Dans l'intérêt de l'auditeur tout comme dans celui de la bonne santé de la part d'audience, les thèmes programmés s'alignent sur une actualité à la fois culturelle, sociale et (géo-) politique. Ainsi, quelques semaines après l'accord commercial signé avec l'Inde sur l'achat de Rafales, JNJ et son invité remontaient aux racines lointaines de l'âpre commerce de l'artillerie lourde et des véhicules militaires.

Emission sur les rafales, navires, chars et missiles : aux racines lointaines d'un âpre commerce

Lors des élections présidentielles en Autriche, l'émission questionnait la mythification de l'empire Austro-hongrois.

A ce propos, répondant à la déontologie de l'historien, le discours démythifiant est très présent. Nombre de croyances ou de confusions s'y trouvent débusquées et réajustées à l'aune de la rigueur scientifique et de la réalité historique.

Mais loin de s'en tenir au factuel historique, l'émission convoque d'innombrables références littéraires et culturelles venant nourrir, étayer le propos ou illustrer le contexte de l'époque en question.

Entretiens polyphoniques...

JNJ et son invité « braquent «  ainsi  régulièrement « leur attention » sur la littérature, la philosophie ou de grands événements littéraires pour questionner et analyser leur lien avec le pouvoir, la mémoire, le capitalisme ou encore l'identité européenne. Avec eux, nous prenons la mesure de l'impact et des influences d'un auteur sur une société ou sur la pensée intellectuelle au travers des siècles et au-delà des frontières géographiques.

Emission sur le regard de Zola vis à vis du capitalisme débridé

A cette occasion, la voix de grands littérateurs ou philosophes s'invite à intervalle régulier pour quelques minutes, par la diffusion d'archives sonores. Des écrivains ou des sociétaires de la Comédie Française prêtent leur voix et leur jeu vocal à des écrits parfois très anciens, qui reprennent alors vie, sens et couleurs.

Cette polyphonie intertextuelle n'est pas seulement un rempart à ce qui pourrait rapidement devenir monotone. Elle constitue un apport de connaissances transdisciplinaires considérable.

… et polyglottes

Il est fréquent que les illustres et antiques littérateurs de l'Histoire soient cités en version originale. De même, le discours est souvent émaillé de locutions latines ou grecques, ce qui peut certes ravir l' auditeur averti, mais aussi déconcerter, voire décourager le non-initié...

3/3

Réalisation / Montage

Qualité de la réalisation, du montage l Rythme impulsé l Pertinence des extraits sonores, des transitions l Habillage sonore

« Le coup d’œil sur l'Histoire, le recul vers une période passée ou, comme l'aurait dit Racine, vers un pays éloigné, vous donne des perspectives sur votre temps et vous permet d'y penser davantage, de voir davantage là , où les problèmes sont les mêmes, où les problèmes diffèrent, ou les sanctions ... ».

Les parallèles entre passé et présent, entre Histoire et Culture se trouvent rassemblés dans ce générique composite ; Au thème musical haletant, empreint de gravité et de suspense, se superposent 3 voix issues d'archives sonores, dont celles du général De Gaulle et de Marguerite Yourcenar. Ces voix parlent chacune du nécessaire regard sur le passé en même temps que celui tourné vers l'action présente.

Le label de qualité Radio France

Soulignons l'excellent travail de réalisation et la qualité des équipes techniques de Radio France. Les nombreuses insertions d'archives sonores traduisent un savoir-faire indéniable. Elles illustrent l'entretien de façon aussi parlante que pourrait le faire l'image.

Les archives sonores illustrent l'entretien de façon aussi parlante que pourrait le faire l'image

Aux points blancs et aux rayures si typiques du vieillissement de la pellicule, se substitue le crépitement familier des anciennes bandes-son. La parole diffusée n'en n'est pas moins audible pour autant. Ces mémoires vocales sont parfois introduites par quelques notes pincées sur un ancien instrument oriental, nous faisant voyager dans le temps et l'espace...

3/4

Impression générale

Atmosphère l Ambiance l Fluidité l Objectivité du programme l Eveil, élévation l Respect de l'auditeur

Nous l'avons laissé entendre à diverses reprises, mais redisons-le clairement : cette émission ne s'adresse pas de prime abord à l'auditeur passif et en mal de divertissement. Les discours qui s'y déploient requièrent de l'attention, mais aussi des connaissances assez solides pour pouvoir en apprécier la teneur.

Cette émission ne s'adresse pas de prime abord à l'auditeur passif et en mal de divertissement

Le propos est pointu, les détails sont riches et précis ; ils viennent explorer en les explicitant des pans historiques qui, ailleurs, ne font l'objet que de vagues évocations ou de lointains survols. Malgré la présence de quelques rappels généraux et définitions, l'auditeur non-initié pourra se sentir parfois perdu par les nombreux renvois à un patrimoine culturel auquel peu ont accès.

Mais on ne peut enlever à cette émission le mérite de permettre au public l'accès gratuit à un savoir spécifique et à des réflexions de qualité. Et puisque la fluidité et l'évanescence du discours ne permettent pas de fixer tous les apports de connaissances, suivons le conseil avisé de l'animateur :

« Vous pouvez écouter, réécouter, télécharger cette émission. Je vous engage ardemment à le faire pour la conserver dans votre bibliothèque ou dans votre médiathèque personnelle. »

Par Aude Tessier
Sémantique, culture et médias

Evaluation finale

Les Plus

L'actualité mise en regard avec l'histoire

Une imprégnation littéraire

Un langage et des analyses de qualité

Des invités hautement spécialisés

Des illustrations sonores

Les Moins

Vulgarisation limitée

La note finale
18/20
Note finale de la rédaction
Les internautes
16/20
Moyenne des 1 note(s) d'internautes
Votre note
/ 20