Bienvenue sur France Médias
Découvrez le site, ses contenus et son équipe dans Informations (à droite du menu)

Boomerang
France Inter

Concept : interview intimiste

Horaires : de 9h10 à 9h40 du lundi au vendredi



Évaluation Boomerang

“ Culture et intimité(s) subtile(s) ”

Augustin Trapenard, journaliste et critique littéraire, aime les mots. Il aime les dire, les prononcer, les chuchoter. Tout au long de Boomerang, il nous accompagne de son timbre délicat et offre une parenthèse apaisante et intime, à une heure habituellement frénétique.

5/6

Animation / Conduite

Orientation du programme l Qualité de la langue l Distribution de la parole l Neutralité l Tonalité et esprit véhiculé

Augustin Trapenard, journaliste et critique littéraire, aime les mots. Il aime les dire, les prononcer, les chuchoter. Tout au long de Boomerang, il nous accompagne de son timbre délicat et offre une parenthèse apaisante et intime, à une heure habituellement frénétique.

Le singulier Augustin Trappenard dans les studios de France Inter

Sa langue est précise, travaillée, ciselée ; ses textes sont certes rédigés mais prononcés avec naturel. Le ton, souvent guilleret voire joyeux, contraste avec la gravité contemporaine.
Les interviews et entretiens sont menés avec bienveillance ; l’invité(e) a du temps pour s’exprimer, n’est que rarement interrompu sauf pour lui permettre de préciser sa pensée, de l’approfondir. Un véritable luxe dans l’univers des médias!

Sa langue est précise, travaillée, ciselée ; ses textes sont certes rédigés mais prononcés avec naturel

4/7

Contenus / Apports

Descriptif et traitement des sujets l Cohérence globale l Apports en termes de connaissance(s), de réflexion, de citoyenneté

Introduction libre

L’animateur débute l’émission par une séquence « solo » dans laquelle il peut évoquer un sujet (souvent d’actualité) ; il peut s’agir d’un fait social, d’un fait divers ou d’une décision de justice. La prose est souvent de qualité mais l’intonation (parfois) désabusée, désenchantée.

On pourra regretter cette tendance au spleen dans ces visions sur la société et, en particulier, dans celle renvoyée du monde politique.

Interview de l’invité(e)

Là où Augustin excelle, c’est dans la présentation (souvent subtile et atypique) de l’invité(e) et dans la manière de mettre celui-ci / celle-ci à l’aise. Ecrivains, auteurs, musiciens, comédiens…Toute la diversité du monde de la Culture se retrouve sur le divan soyeux de Boomerang. Les confidences sont vraies, l’échange authentique et agréable à suivre même lorsque l’invité(e) rechigne à se dire.

Augustin présente l’invité - après la pause musicale - tel qu’un dessinateur pourrait croquer son modèle

La bienveillance et l'écoute active de l'animateur permet d'obtenir des moments d'élévation, de vérité en dehors du temps et des codifications médiatiques habituelles. Un véritable luxe que seul le service public peut offrir à ses auditeurs...

Description de l’invité(e)

Petite touche originale, Augustin présente l’invité - après la pause musicale - tel qu’un dessinateur pourrait croquer son modèle. Les vêtements sont décrits et commentés ; l’allure, les gestes ou les traits du visage font l’objet d’une description sans détour.

3/3

Réalisation / Montage

Qualité de la réalisation, du montage l Rythme impulsé l Pertinence des extraits sonores, des transitions l Habillage sonore

La réalisation est globalement soignée ; le calme et la temporalité de l’émission sont respectés.
La programmation musicale s’avère (souvent) juste et cohérente ; marque de fabrique de nombre d’émissions sur France Inter. Il arive même que les techniciens aient à réaliser une performance pour accompagner la créativité de l'animateur...

Augustin s'adonne à un petit zouk en compagnie d'Alison Wheeler
La prise de son est impeccable même quand le dialogue devient plus discret, plus intimiste.

4/4

Impression générale

Atmosphère l Ambiance l Fluidité l Objectivité du programme l Eveil, élévation l Respect de l'auditeur

Augustin Trapenard parvient à nous emporter, avec son invité(e), dans un univers singulier, quasi-onirique. Il impulse un style, à part, où la rêverie et la poésie ont toute leur place ; incroyable prouesse à une heure de grande écoute (entre le 7-9 ultra-vitaminé et L’instant M sur l’actualité des médias).

Bref, un supplément d’âme et d’esprit particulièrement appréciable en ces temps de matérialisme et de consumérisme effrénés…

Par Denis Morineau
Médias et numérique

Evaluation finale

Les Plus

Le rythme apaisé

La bienveillance de l'animateur

L'intelligence et la Culture

Les Moins
La note finale
16/20
Note finale de la rédaction
Les internautes
14/20
Moyenne des 5 note(s) d'internautes
Votre note
/ 20